Dans la cabine

Menu
urban blue

Claire Desjardins (chez Anthropologie)

Ma toute première visite chez Anthropologie a été assez fructueuse merci, J’y retournerai assurément pour faire une cabine même si je doute un peu du rapport qualité-prix des vêtements. Me connaissant, vous devinez que j’étais dans ma zone de confort dans la section des soldes. C’est ce beau sac noir et coloré qui a attiré toute mon attention, bon, aussi un coussin pour le salon et qqs babioles mais rien d’aussi frappant que ce sac en solde a 200 $  au lieu de 518 $ même si je n’étais pas prête mentalement a dépenser 200 $ pour un sac alors j’ai tourné en rond, amassé 2-3 revues Anthology et le guide shopping déco (stylist guide to NYC) pendant que mon amie Mélodie tombait en amour avec ce beau manteauuuuuu. Le pacte, si tu achètes le sac j’achète le manteau, si j’achète le manteau, tu achètes le sac. Nous ne sommes pas très bonnes pour nos économies respectives mais sommes toutes assez raisonnables dans le choix de nos achats. Elle m’empêche souvent d’acheter une 42e ceinture et moi un 65e tricot, quand il le faut.

En arrivant a la caisse, la gentille caissière me demande si je connaissais déjà Claire Desjardins. Qui ça? Claire Desjardins, l’artiste montréalaise qui a peint ce sac et la plupart des toiles suspendues chez Anthropologie que j’aime tant. Donc en plus de faire une économie de 300 $, j’achète un sac d’une artiste d’ici? Comble de bonheur, mon achat est justifié, rentabilisé et déculpabilisé d’un coup.

Ça m’a aussi permis de découvrir une super artiste d’ici, de l’art coloré comme je l’aime, un peu barcelonesque. Maintenant j’ai le goût de m’acheter une toile a 3000 $, so long l’économie.

Pour en savoir plus sur Claire Desjardins : son facebook et son portfolio en ligne.

Autre source ici.

29/11/2012 par : Nathalie

Articles récents

Nathalie Roberge
Nathalie Roberge Fondatrice et éditrice du blogue danslacabine.com, styliste personnelle et télé, chroniqueuse mode pour La Presse +